Accueil > Vie du GRDS > Le séminaire public du GRDS 2013-2014

Le séminaire public du GRDS 2013-2014

Quels contenus l’école doit-elle transmettre ?

lundi 13 janvier 2014, par L’équipe du GRDS

En partenariat avec la fondation Gabriel Péri, le GRDS ouvre un séminaire public sur les contenus disciplinaires dont les séances se tiennent à Paris, les premiers jeudis du mois à 18H30, 4 place Saint-Germain-des-Prés.

Quels contenus l’école doit-elle transmettre ?

Sous l’influence des travaux de l’OCDE, l’exigence d’une réorientation des enseignements scolaires vers la formation de compétences et de savoirs génériques a été portée par la loi Fillon de 2005. Présentée comme la condition nécessaire de l’adaptabilité, de l’efficience et de l’ouverture sociale et culturelle des esprits, cette exigence est aujourd’hui réaffirmée par la loi Peillon.

L’annonce ministérielle de la nécessité de revisiter tous les programmes scolaires et l’instauration à cet effet du CSP (Conseil Supérieur des Programmes) offrent une chance précieuse d’interroger la pertinence de cette orientation, et d’impulser un processus réellement novateur d’élaboration et de conception des contenus à enseigner.

Le Groupe de recherches sur la démocratisation scolaire (GRDS) avait déjà amorcé pour sa part un travail sur les programmes d’enseignement visant à permettre l’ouverture du débat public le plus large sur ce que devraient être les missions d’une école démocratique (voir GRDS, L’école commune. Propositions pour une refondation du système éducatif, La Dispute, 2012). Ce séminaire s’inscrit dans cette perspective et doit donner un nouvel élan à l’entreprise.

Chaque séance sera consacrée à un contenu disciplinaire donné, et se déroulera en trois temps :

1/ Une présentation de l’histoire des programmes, des principales modifications intervenues dans la période récente (pour l’essentiel à partir des années de l’après-guerre) : évolution des Instructions Officielles ; des contenus programmatiques ; des réflexions et des débats que ces évolutions successives ont pu susciter...

2/ En conclusion une mise en exergue des enjeux les plus décisifs et de ceux (ce ne sont pas forcément les mêmes) qui importent pour l’avenir.

3/ un débat avec la salle qui permettra de revenir sur l’historique présenté mais surtout d’échanger sur les perspectives.

Le séminaire se tiendra à raison d’une séance par mois consacrée à l’examen d’une discipline donnée, à partir du mois de janvier 2014 : de 18H30 à 21H aux dates suivantes :

9 Janvier : L’histoire (intervenante : Laurence de Cock, professeure)

6 février : Les sciences économiques et sociales (Élisabeth Chatel, enseignant-chercheur et Gérard Grosse, professeur)

12 mars : La technologie (Isabelle Harlé et Yves Lequin, enseignants-chercheurs)

3 avril : Le français (Agnès Joste et Philippe Le Quéré, professeurs)

22 mai : La philosophie (Hervé Boillot, professeur)

5 juin : Les mathématiques (Renaud d’Enfer, Hélène Gispert, enseignants-chercheurs)

Une contribution écrite des intervenants sera disponible à l’avance sur le site du GRDS, www.democratisation-scolaire.fr, afin de favoriser l’information des participants et leur contribution à la réflexion commune.

Les séances ont lieu au siège de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris.

Contact : José Tovar, jose.tovar@wanadoo.fr